ECONOMIE SOCIÉTÉ

Côte des Arcadins /Affaires : Délivrance Matériaux de construction, une expérience réussie

Quand les deux très jeunes frères Gervais (Richard Emmanuel et Rubens) tous deux  ingénieurs civile, se sont mis ensembles  pour ouvrir dans une pièce située sur la route nationale numéro 1,carrefour-poy,Délivrance Matériaux de Construction, personne ne croyait pas en leur chance de réussir.

Au contraire, nombreux étaient leurs camarades qui ne croyaient pas en leur initiative. Car, avançaient- ils à tort ou à raison, «  la cote des Arcadins », notamment Arcahaie, est loin d’être  une terre facile et ouverte aux  projets d’affaires surtout pour ses propres fils.

L’entreprise des frères Gervais était  d’autant plus risquée quand on considère à l’époque qu’ils étaient très jeunes et surtout très inexpérimentés. Aujourd’hui, quatre ans après avoir osé lancer une telle initiative d’affaire, tout le monde est unanime à reconnaitre qu’ils  ont eu raison de leurs détracteurs. Ils ont pu faire mentir les mauvaises langues et les statistiques négatives que la cité du drapeau charrie derrière elle en matière d’affaires.

Aujourd’hui, en matière de matériaux de construction, de quincaillerie et de sanitaires, « Délivrance Matériaux de Construction », détient une part de marché assez significative. Avec ses quatre points de vente et la construction en cours du plus grand showroom dans toute la cote des Arcadins, l’entreprise des frères Gervais demeure incontestablement, le numéro 1 du domaine sur la côte  arcadine.

Pour comprendre comment ils ont pu réussir dans un contexte économique et financier aussi difficile et aussi dans l’objectif de partager avec nos lecteurs, les perspectives et les projets d’avenir de ladite entreprise, Arcadins Multimédias a rencontré l’une des têtes pensantes de l’entreprise, Richard Emmanuel Gervais.

-Arcadins Multimédias : Pouvez-vous  expliquer pour nos lecteurs, les débuts de l’entreprise ?

– R. Emmanuel Gervais : On a connu un début très difficile. C’était dans une pièce et dans un container faisant ensembles environ 30 mètres carrés. C’était un 5 juin 2016. A cette époque, l’offre dans le domaine était insignifiante. Pour même une barre de tuyau PVC, on était obligé de se rendre à cabaret. Toutes ces irrégularités nous ont poussées à créer Délivrance Matériaux de construction.

-A.M : Quelles ont été les plus grandes difficultés rencontrées ?

R.E.G :C’était notre incapacité à servir tous les clients. La demande était vraiment forte et notre offre très limitée. C’est comme nous avons été victimes de notre succès. C’était la première des difficultés. Mais il faut aussi mentionner d’autres liées aux conditions du ‘’Doing business’’ qui sont très difficile en Haïti.

A.M : Quel est le secret de votre succès ?

R.E.G: Le premier des secrets en matière de business, c’est le respect des clients. Quand un client  place chez vous une commande, il faut toujours livrer à temps. Ensuite, le travail ! Nous travaillons chaque jour, 7 sur 7, et 24 sur 24. A Délivrance, Rubens et moi, nous sommes convenus de nous reposer que lorsqu’on sera dans le cercueil.

R-E.G : Malgré les péripéties, notamment, peyi lock, coronavirus, insécurités, vous tenez toujours le coup ?

R.E.G : Vous voulez savoir pourquoi ? Nous n’avons jamais peur d’avancer .Même le  peyi lock, le coronavirus et l’insécurité qu’il faut combattre bien sûr, ne sont pas capables de nous faire reculer.

A.M : Votre rapport avec les institutions financières. Elles vous ont fait des prêts ?

 R. E.G : Bien sûr, nous payons tellement bien (parfois trois ou quatre fois avant l’heure) qu’elles nous appellent de temps en temps pour faire d’autres prêts.

A.M : Vos projets et perspectives d’avenir ?

R.E.G : A très court termes, nous allons ouvrir notre maison de transfert où nous n’allons pas imposer aux clients, aucun paiement en gourdes. Si vous respectez le client, on doit aussi respecter son argent. A moyen terme, c’est le plus grand showroom le plus garnis en matériaux de construction, de sanitaires et autres que nous allons construire sur la côte et même dans les neuf autres départements à part l’Ouest, que nous allons construire. Et enfin, notre projet phare, la construction d’un ’hôtel qui fera la fierté des archelois et des Arcadins en général .On a déjà fait l’acquisition du terrain.

A.M : Vos conseils pour les jeunes qui ont peur d’oser démarrer une entreprise ?

R.E.G : De ne jamais avoir peur ! .Surtout quand vous voulez vous lancer dans les affaires. Regardez à travers Délivrance, ce sont  des dizaines  d’emplois directs créés   et plus d’une soixantaine d’autres  personnes qui en bénéficient indirectement.

A.M : Merci Monsieur Richard !

R.E.G : Merci à vous aussi !

Propos recueillis par Claude Junior EMILE

(1 commentaire)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :