Ayvibaby (Jean Presler Etienne), l’enfant terrible du rap archelois et arcadin à Montréal

Jean Presler Etienne, de son nom d’artiste  Ayvibaby,  à travers ses riches productions musicales, ne cesse depuis quelques temps, d’attirer l’attention des mélomanes montréalais, particulièrement ceux d’origine haïtienne. Fils de madame   Célimène Agnant et du musicien trompettiste de renom, Thomas Etienne,  Jean Presler a passé la majeure partie de son enfance entre Delmas 4, Bélair et Carrefour-Poy, un quartier mythique de la cité  du Drapeau, bastion  de musiciens instrumentistes talentueux, dont le fameux tambourineur Pierre André Casseus.

Présent sur le sol montréalais depuis 2013, ce passionné du rap créole, a débuté dans le mouvement en  2008 dans le quartier de Bélair, un quartier qui a vu grandir de grands noms de la littérature haïtienne dont Franketienne.

Ayvibaby a plusieurs titres et vidéos à son actif : Posted up ; Dans la vie ; Pale yo 2 ; Neg sa yo san tet ;Trap sensasyon et surtout le très apprécié du public haïtien à Montréal,’’ La vie est éphémère’’ .

Cette musique qui tourne en boucle sur les réseaux sociaux est un mélange de paroles profondes et d’harmonie qui caresse avec douceur les tympans des mélomanes.

L’enfant terrible du rap archelois  à Montréal qui a démarré officiellement sa carrière en terre montréalaise  en 2013, évoluait dans un premier temps au sein des groupes 514 Crew et 514 empire.

Peu de temps après, il allait prendre le chemin du  solo. C’est à partir de ce changement de cap que l’artiste allait connaitre ses plus grands succès, surtout avec cet opus mis en vidéo (la vie est éphémère). Lequel opus qui ne cesse de cumuler des vues sur  les principales plateformes numériques.

Coté  prestations live, l’artiste connu également sous le sobriquet, Blanc Thomas, détient un répertoire très riche. La ville de Montréal reste et demeure le lieu de prédilection de l’artiste en termes de prestation live.

En termes de projets, l’artiste nous a confié pas mal. Ce  représentant du rap haïtien à Montréal qui chante aussi bien en français qu’en créole, nous apprend qu’il y a déjà un nouveau titre en créole, en préparation. Mais son plus grand projet demeure sa tournée dans son  pays natal, Haïti où  plusieurs prestations sont donc envisagées.

Comme on est au temps du coronavirus, l’artiste en confinement avec sa famille  à Anjou, et son staff ont encore du temps devant eux pour mieux ficeler les préparatifs.

Entretemps, Arcadins Multimédia n’a qu’à  souhaiter à ce grand talent du rap  haïtien en terre étrangère, ce fils digne de carrefour – Poy ,’’ bonne chance et bonne continuité’’

Claude Junior EMILE



Catégories :CULTURE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :