Québec /Covid-19 : la situation à Montréal Nord est préoccupante

Par notre collaborateur à Montréal,Jean Hérode FEVRIUS.

Le Coronavirus (Covid-19), introduit au Canada  au début du mois de mars par une femme arrivée de l’Iran, continue de faire des vagues, particulièrement dans la province du Québec, la plus touchée par la pandémie. Jusqu’au lundi 5 mai 2020, le Canada dénombre 61165 personnes atteintes de Covid-19 pour 3984 décès, dont 32623 individus testés positifs pour 2280 décès au Québec, 1821 personnes hospitalisées, 218 personnes aux soins intensifs, selon les données fournies par l’Institut National de Santé Publique (INSPQ).  A Montréal, 16606 personnes sont infectées, pour 1410 décès.

En effet, jusqu’au samedi 2 mai, à l’instar d’autres centres d’hébergement pour personnes âgées de la Province, la résidence Angélica, située à Montréal-Nord a dénombré 134 patients atteints du covid 19, sur un effectif de 350, auxquels s’ajoutent  80 membres du personnel soignant et administratif  infectés.

Pourquoi un taux d’infectés si élevé à Montréal-Nord?

.  Montréal Nord regorge des gens  à  faibles revenus, issus des communautés  originaires   de plusieurs pays. La promiscuité et le nombre pléthorique des gens  occupant les appartements semblent expliquer les causes du taux élevé des personnes atteintes du Covid-19. Ajouter à tout cela, les maigres moyens financiers de ces gens ne leur permettant  pas d’installer leurs familles dans un appartement décent.

Arrivées au pays avec deux ou trois enfants, ils sont  pour la plupart à la recherche d’une vie meilleure. Certaines familles se voient obligées de se trouver un appartement à prix modique. En outre,  l’insalubrité observée dans certains appartements offre un spectacle hideux, ce qui rend fragile- cela va sans dire-,  la santé des occupants. Ainsi, le coronavirus  trouve un terrain propice pour s’installer d’autant que les gens font moins attention aux normes hygiéniques édictées par les autorités sanitaires dans les zones défavorisées.

Enfin, comme autre fait pouvant expliquer l’explosion des cas de contaminations  à Montréal-Nord, c’est qu’un nombre important de ses habitants  travaillent dans le domaine de la santé,  se retrouvent en ligne de front dans les Centres d’Hébergement en Soins de Longue Durée (CHSLD). Dans un message à la communauté haïtienne, particulièrement ceux-là qui travaillent en santé, le Premier Ministre du Canada, Justin Trudeau, a bien expliqué le risque que cette proximité comporte. En clair, le Premier Ministre comprend que ces gens  -là se mettent en danger pour prendre en charge la santé des canadiens.

L’accompagnement des autorités locales

Pour faire face au coronavirus, la Mairesse de l’Arrondissement, Christine Black, a annoncé des mesures d’accompagnement au profit des familles nécessiteuses, entre autres, la distribution de masques lavables, du  désinfectant, une campagne de sensibilisation. Plusieurs jeunes munis de mégaphones  sont déployés dans plusieurs corridors sanitaires  pour sensibiliser les habitants de l’Arrondissement afin d’éviter la propagation du covid-19. Plusieurs organismes communautaires se mobilisent pour distribuer des pamphlets contenant des informations sur le coronavirus, des masques et des gants aux habitants de Montréal-Nord.

Dans la capitale provinciale, les autorités sanitaires s’affairent à dépêcher plusieurs équipes pour l’installation de centres de dépistage additionnels  afin qu’un nombre important de gens soit testé. Récemment, le gouvernement de François Legault a annoncé le report de la réouverture du secteur commercial, initialement prévue entre le 11 et 18 mai prochain, en raison de l’augmentation de façon journalière du nombre de personnes infectées au Québec.

Dans la grande région de Montréal, le retour en classe pour les enfants du préscolaire et primaire, si tout va bien- aux dires des autorités du gouvernement québécois-, se fera le mardi 25 mai 2020. Cependant, un nombre très significatif de parents font valoir  aux autorités gouvernementales leur  préoccupation  quant à une deuxième vague de contaminations lors du retour en classe de leurs enfants.

Rappelons enfin que lors de sa participation à une activité organisée par la chambre de commerce, le ministre patrimoine du Canada a déclaré qu’un retour à la normale n’est pas pour demain tant qu’un vaccin n’aura pas été trouvé pour endiguer le coronavirus. Pour Justin Trudeau, un retour à la normale ne se fera pas avant 2021. Au Québec, le gouvernement diffuse un message qui tourne autour d’un slogan : << Ca va bien aller >>, lequel slogan est affiché chez la majorité des ménages dans la région de Montréal.



Catégories :Santé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :