Aller au contenu principal

Revirement de François Legault,une première manche gagnée pour les demandeurs d’asile

Depuis Montréal, Jean H.Fevrius

Pour pallier le problème du coronavirus dans la province du Québec, le Premier Ministre Francois Legault s’est ravisé, en ouvrant la voie à la régularisation des demandeurs d’asile qui travaillent dans les Centre d’Hébergement en Soins de Longue Durée (CHSLD). En point de presse, ce lundi 25 mai 2020, le Premier Ministre s’est montré ouvert en sollicitant un traitement au cas par cas.

Pour s’être retrouvé entre le marteau de respecter l’un de ses engagements pris en campagne, celui d’empêcher l’entrée illégale des demandeurs d’asile dans les zones frontalières, et l’enclume de mettre tout en place pour soigner les patients dans les CHSLD, pour la plupart atteints du coronavirus, où travaillent beaucoup de demandeurs d’asile qualifiés de « Anges gardiens » par les autorités de la Province, le Premier Ministre se voit obligé de faire marche arrière.

« On est reconnaissant pour toutes les personnes qui sont allées travailler dans les CHSLD depuis deux mois et demi, incluant les demandeurs d’asile», a déclaré le Premier Ministre Legault, aujourd’hui, en point de presse. Devant cet état de fait, le Premier ministre demande à son ministre de l’immigration, Simon Jolin Barrette, de procéder à la vérification des dossiers individuels des demandeurs d’asile, qui bossent en CHSLD ou dans le réseau de la santé.

Pourtant, le jeudi 21 mai 2020, lors de son passage à Montréal, à une question savoir s’il songe à régulariser les demandeurs d’asile qui sont au front dans les Centres d’ébergement, François Legault était clair, pas question d’encourager l’immigration clandestine au Québec.
En effet, la nouvelle était tombée comme un coup de massue et les gens issus de différentes communautés, dont la communauté haïtienne, se sentaient outrés de la déclaration du premier ministre. Comment applaudir des deux mains, féliciter, remercier des gens qui se retrouvent au front dans les Centres, jusqu’à les appeler « Anges gardiens» et afficher un tel mépris à leur égard? Pure hyppocrysie! Toutefois, le fait de se raviser, c’est une bonne chose, pensent certains haïtiens à qui j’ai parlé.

Somme toute, comme dit un vieux proverbe archelois : « ou paka renmen bakisi epiw rayi Clément». Vous ne pouvez pas être fier du service fourni par quelqu’un, alors que les conditions dans lesquelles il travaille ne vous disent rien. L’on souhaite vivement que le Premier ministre tienne sa promesse, celle de régulariser le dossier des demandeurs d’asile au front dans les Centres pour personnes âgées.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :