Aller au contenu principal

Canada-covid-19/immigration :quand Justin Trudeau emboîte le pas

Jean H.Fevrius à Montréal

A l’instar de François Legault qui, la veille, avait ouvert la voie à l’éventualité de rendre légaux les demandeurs d’asile qui travaillent dans les CHSLD, le Premier Ministre du Canada, Monsieur Justin Trudeau, a emboité le pas, aujourd’hui, sur la possibilité de régulariser les demandeurs d’asile au chevet des personnes âgées dans les Centres d’hébergement en Soins de Longue Durée.

En effet, c’est le premier ministre lui-même qui en fait l’annonce, à Ottawa. Il a instruit le ministre de l’Immigration et de la Citoyenneté, Marco Mendicino, de mettre tout en œuvre afin de traiter le dossier de ces travailleurs avec célérité. « Nous sommes en train de regarder comment on peut reconnaitre ce travail et peut-être accélérer le processus», a laissé entendre le Premier ministre Trudeau. Selon lui, à chaque situation exceptionnelle, il faut des mesures exceptionnelles.

Pour sa part, Yves François Blanchet, chef du Bloc québécois, à Ottawa, a réitéré, ce mardi, sa demande au gouvernement libéral, celle de donner le bénéfice de l’urgence dans le traitement des dossiers des demandeurs d’asile, pour la plus part d’origine haïtienne selon Monsieur Blanchet, qui risquent leur vie pour sauver la vie de nos ainés en temps de cette pandémie laissant derrière elle des milliers de morts dans la seule Province du Québec.

La veille, le Bloc québécois et le NPD avaient échoué dans leur tentative de faire adopter une motion sollicitant un traitement rapide du dossier des demandeurs d’asile, témoignage de leur gratitude envers ces « anges gardiens »

Depuis deux semaines, une pétition émanée de certains organismes qui œuvrent dans la communauté haïtienne, circulant sur les réseaux sociaux, exige du gouvernement d’Ottawa la légalisation des demandeurs d’asile au front dans les centres pour personnes âgées; des milliers de signatures ont été recueillies avant de porter la cause dans la capitale canadienne.

Rappelons qu’au début du mois de mai dernier, le Premier ministre Trudeau avait, à travers une vidéo, remercié la communauté haïtienne pour son implication dans la lutte contre le coronavirus au Canada, particulièrement dans la Province du Québec, où ils travaillent comme préposés aux bénéficiaires, infirmières, infirmiers et médecins. A notre avis, s’atteler à octroyer le statut de résidents permanents aux « anges-gardiens», dont le sort est jusqu’à présent incertain, c’est leur renvoyer l’ascenseur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :