ECONOMIE

Haïti-Carburant : la danse de la rareté continue

Par Claude Junior EMILE

La rareté du carburant, notamment de la gazoline, depuis le règne de Jovenel Moise, devient un rendez-vous immanquable. Et ladite rareté peut arriver à n’importe quel moment de l’année.

En effet, depuis plus de trois jours, la plupart des stations `à essence sont en rupture de stock. Cette rupture concerne particulièrement la gazoline. Selon certains conducteurs interrogés  par Arcadins Multimédia, une grande quantité de stations de service ne desservent pas les conducteurs depuis le début du weekend ecoulé

Malgré l’annonce faite par les autorités de l’arrivée vendredi dernier d’un bateau rempli de plusieurs milliers de barils de pétroles, jusqu’à présent les gens que ce soit en voiture ou munis de leurs gallons jaunes, continuent de faire la queue devant les stations d’essence.

Ce lundi 15 juin 2020, la rareté devenant plus sévère, continue de contrarier la vie des gens de la zone métropolitaine et celle des gens vivant dans les villes de province. Ce lundi , un motard questionné par Arcadins Multimédia , a raconté ses péripéties dans presque toutes les stations d’essence de la capitale pour se procurer de cet indispensable produit. Après des heures de courses en vain, il a repris bredouille  le chemin du retour pour finalement rester clouer chez lui. Ce qui est synonyme pour ce motocycliste  de la perte totale d’une journée de travail entière, avec toutes les conséquences que l’on sait.

Cette rareté est-  elle structurelle ou provoquée ?

Pour l’instant, il est impossible de répondre à cette question. Mais ce qui est important de souligner, c’est que depuis l’arrivée de l’homme banane à la première magistrature suprême de l’Etat, la rareté du carburant, notamment de la gazoline devient monnaie courante. Au moins cela arrive deux fois l’an.

Si l’on part de l’hypothèse que cette rareté n’est pas artificielle ou encore provoquée, c’est-à-dire qu’elle serait structurelle, mais que font les autorités qui depuis plus de trois ans pour résoudre un problème aussi crucial. Comment des autorités peuvent elles se payer le luxe d’accepter qu’un produit aussi transversal et stratégique puisse connaitre de la  rupture de stock de façon si répétée ?

En tout cas,si les autorités veulent faire comprendre que ladite rareté n’est pas provoquée et profitable aux grands barons du secteur,qu’elles s’attèlent à solutionner une fois pour toute ce problème

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :