Aller au contenu principal

Caraibes FM: les linges sales de la corruption se lavent sur la place publique

Par la rédaction

Définitivement, rien ne va pour la station de la ruelle Chavannes, depuis la révélation du Directeur General  du SNCRS Eudes Lajoie accusant le journaliste Emmanuel Jean François de vouloir lui soutirer près de trois millions gourdes pour l’achat de céramiques en vue de finir sa maison.

Cette révélation qui n’a pas manqué de finir avec l’image de la station vieille de plus de soixante ans, a eu l’effet d’une véritable tempête dans les milieux médiatiques et politiques haïtiens.

Revenu à la charge toute suite après, le véritable  accusé  dans cette affaire, Emmanuel Jean François a pris le chemin de la justice pour essayer de laver son image tellement ternie  par cette louche et bizarre affaire.

Entretemps, de l’eau a tellement  coulé à flot sur le pont de cette affaire. Le remuant journaliste, co-présentateur à l’émission Matin Caraibes, revient une fois encore à la charge. Cette fois-ci, pour faire une révélation fracassante d’un autre cas de corruption auquel un quatuor de journalistes à cette même station .Il s’agit du versement en décembre 2018 dans des conditions totalement illégales de pots –de- vin d’environ un million de gourdes à quatre journalistes présentateurs vedettes de Matin caraïbes. A raison de 250 milles gourdes par tête de bétail, pardon, nous voulons écrire par tête de journaliste. Les noms mentionnés dans le fameux post publié sur Facebook  par monsieur Jean François sont : Guyler C.Delva, ancien ministre de la culture du pouvoir Tèt kale, Tom Malè (décédé), Edmond Jean-Baptiste, et enfin Remarais,tous presentateurs à l’époque à Matin caraibes

Ce post de Jean François  qui se veut une réponse à ses confrères qu’il a accusé  d’être de mèche avec ses détracteurs eu l’effet d’une véritable tempête. Les réactions de la plupart des concernés ne se sont pas faites.g pas attendre. Le fameux Guyler C. Delva a eu le courage de confirmer d’avoir reçu son montant sous le fallacieux prétexte d’assainissement. Edmond Jean-Baptiste lui résiste à admettre d’avoir empoché  le fameux pot de vin de la fête des fins d’années. Ce qui a provoqué la colère de Jean François qui invite son confrère à prendre le chemin de la vérité, comme l’a fait Guy.

Peut-être Guy lui ,est sûr de ne pas pouvoir aller en prison sur son régime. En ce qui concerne Edmond Jean Baptiste, il ne peut pas avoir cette garantie. Car l’on se souvient bien de cette bagarre qu’il a eue  au studio même de caraïbes FM  avec le chef  suprême du PHTK Michel Martelly. Si Guy peut avoir la tête tranquille, pour Edmond qui n’est pas en odeur de sainteté avec Sweet Micky, il peut risquer gros en prenant la route de l’aveu à l’instar du journaliste Guyler C Delva,proche du régime

En tout cas, ce dernier scandale qui éclabousse la maison caraïbes doit finalement porter monsieur Moussignac à revoir de manière profonde ce patrimoine qui depuis un bon bout de temps meurt à petit feu sous le poids insupportable des scandales à répétition. Les actes de corruptions que plus d’un ont suspecté depuis des temps certains journalistes de ladite station de se mêler,ne sont plus au stade de rumeurs. Ce sont des enfants même de la maison qui révèlent ces cas et confirmés par les concernés  . L’heure est donc grave pour la station de la ruelle Chavannes. Et en ce sens, monsieur Moussignac doit pouvoir réagir pour sauver ce patrimoine.

Nous pensons comme de nombreuses autres personnes, qu’il n’est pas trop tard pour redresser la barque de caraibes F.M.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :