SOCIÉTÉ

Haïti, le pays où l’on assassine bébés, femmes enceintes et vieillards

Par Claude Junior EMILE

Cette semaine a été particulièrement sanglante dans le pays. C’est probablement la semaine où l’on a  le plus tuer, assassiner et détruire la dignité de l’homme haïtien. Les crimes et assassinats qui y ont été perpétrés, sont d’une cruauté qui dépasse l’entendement. Nous nous sommes tellement descendus  au bas – fonds de l’indignité et de la criminalité qu’on est devenu une république barbare `où les crimes les plus révoltants se font à longueur de journée.

La semaine écoulée,  le pays a vécu avec amertume l’assassinat d’une mère de famille, éducatrice très connue dans le Sud-Est, âgée de 82 ans. Avec ce dernier assassinat, nous venons de battre tous les records  de la  criminalité sans limite. Assassiner une vieillarde de 82 ans. C’est du jamais vu de l’avis de nombreux observateurs.

Cette  descente aux enfers  du crime et de la barbarie  est loin de connaitre un coup d’arrêt. Avec le dernier crime perpétré à Jacmel sur la personne de Madame Zenny, la tante de l’ex sénateur Edo Zenny, on croyait avoir tout vu comme crimes odieux et crapuleux dans ce  pays .Cette semaine semaine  encore, les 400 marozo, un gang contrôlant une bonne partie  de la croix des bouquets, de Ganthier et de Thomazeau, ont battu tous les records de la cruauté.

Des membres de ce puissant gang ( 400 marozo), vers les 4 heures a.m,  ont ouvert le feu avant-hier sur un minibus en tuant une dame et son enfant de 4 mois et blessant plusieurs autres personnes. Ce double assassinat crapuleux  qui  a réveillé la conscience de tout un peuple, nous a encore mis  dans une mauvaise posture.

Face à cette situation d’insécurité intenable, les autorités comme toujours, gardent un mutisme sans nom. Un mutisme qui nous déchire. Un mutisme qui met à nu, toute l’incapacité des dirigeants à voler au secours d’un peuple qui meurt sous les balles assassines d’un groupe de gang agissant sans crainte et certaines fois de complicité avec de certains  agents de la PNH et certains gros barons du regime. Comment des dirigeants sont- ils devenus si insensibles par rapport à ses concitoyens qui se font assassiner, tuer à longueur de journée ?

Un pays dont on assassine les gens des catégories aussi vulnérables que sont les bébés, les femmes enceintes et les vieillards, est un pays malade qu’il faut repenser et réinventer.

Qu’attendez-vous citoyens et citoyennes d’Haïti pour mettre fin à ce règne barbare que nos dirigeants et une partie de la communaute internationale installent  dans le pays ?

Que chaque citoyen s’attèle à répondre à cette épineuse question

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :