Aller au contenu principal

Les hémorroïdes : causes, symptômes et traitements

Dr Miranise Fils-Aimé

   Selon la définition de  Manuel Merck, les hémorroïdes sont une dilatation des veines du plexus hémorroïdaire dans le rectum inférieur.  Le rectum (du latin rectum, droit) est une partie du segment terminal du tube digestif et constitue un réservoir des matières fécales.

Il est positionné à l’arrière des organes génitaux ou de la vessie, et à l’avant du sacrum, os composé des cinq vertèbres sacrées.

En continuité du côlon sigmoïdal, le rectum fait environ 15 cm de long et est constitué de trois plis transversaux. La partie inférieure du rectum, plus large, constitue l’ampoule rectale, zone de stockage des selles, et aboutit sur le canal anal, ce dernier étant  débouché  sur l’anus. Le rectum et le canal anal sont constitués d’une muqueuse et de plusieurs couches musculaires : les sphincters interne et externe, ainsi que les muscles élévateurs de l’anus. Le muscle pubo-rectal, partie du muscle élévateur de l’anus, forme une sangle autour de la jonction ano-rectale pour former un angle de 90°, nommée courbure périnéale

Il est vascularisé par différentes artères rectales et veines rectales. Le rectum est le siège d’une innervation volontaire et involontaire

Les hémorroïdes correspondent aux veines situées au niveau du canal anal et du rectum. Une pathologie hémorroïdaire peut se développer lorsque ces veines se dilatent de façon importante.

Ils peuvent être des hémorroïdes externes , situés en dessous de la ligne anorectale et sont recouvertes par un epithelium appelé épithélium de malpighien et des hémorroïdes internes .Ils se trouvent au dessus de la ligne anorectale et siègent sous la muqueuse rectale. Habituellement, les hémorroïdes siègent dans la partie antérieure droit, postérieure droit et latérale gauche.

Que ressent une personne souffrant la maladie hemorroïdaire?

Le plus souvent ils sont asymptomatiques ou les hemorroïdes peuvent simplement sortir de l’anus.

Selon leur localisation c’est à dire en dessous de la ligne anorectale (hemorroïde externe) elles peuvent se thomboser en entraînant un gonflement violacé douloureux. En dessus de la ligne  hemorroïde interne , elles se traduisent généralement par une hémorragie après la défécation. Les saignements sont généralement faibles et ne se remarquent que très peu sur les sous-vêtements ou sur le papier-toilette.

Qu’il s’agisse d’hémorroïdes internes ou externes, des démangeaisons et des douleurs peuvent apparaître. Bien que très gênants, ces symptômes ne doivent pas vous amener à vous gratter. Cela ne ferait qu’aggraver l’inflammation et donc les douleurs.

Quelles sont les causes de l’hemorroïde?

Elles peuvent être favorisées par :

-Une prédisposition génétique ;

-Une grossesse et un accouchement par voie naturelle ;

-Une surcharge pondérale ;

-Une constipation fréquente ;

-Une position assise trop longtemps et de manière très répétée ;

-La sédentarité ;

-Certains sports comme l’équitation ou le vélo ;

-Porter des charges lourdes au quotidien ;

-La pratique de la sodomie.

Quels sont les personnes à risque?

-Les personnes ayant un parent proche souffrant d’hémorroïdes ;

-Les femmes enceintes ;

– Les femmes ayant accouché par voie vaginale ;

-Les personnes souffrant d’une cirrhose du foie ;

– Les personnes constipées.

Comment faire la prévention des hémorroïdes?

Les aliments permettant de prévenir la constipation et la formation d’hémorroïdes sont les légumes frais, les fruits, les crudités et les légumineuses ;

–  Buvez suffisamment d’eau (soit 1,5 litre à 2 litres par jour) ;

-Une alimentation saine et riche en fibres, faible en matières grasses, en sel et en pâtisseries est à conseiller ;

– Il convient d’éviter les viandes, les plats épicés, l’alcool, le café et le thé.

L’idéal est d’opter pour un régime végétarien jusqu’à disparition des symptômes.

Le traitement se repose tout d’abord sur des soins auto administrés,  les médicaments et les procédures médicales.

A noter que les  soins auto administrés, un régime alimentaire riche en fibre, la consommation régulière d’eau peuvent  réduire l’inflammation et la douleur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :