Aller au contenu principal

Lancement ce lundi 2 novembre 2020 de SOS Fanm Dayiti

Par Claude Junior EMILE

SOS Fanm Dayiti , c’est le nom  d’une nouvelle organisation féminine qui a vu le jour ce lundi 2 Novembre 2020  à United Hotel situé à Santo 17,en Plaine.

En effet, après une mise en contexte retraçant  la création de SOS Fanm Dayiti,  faite par monsieur Emile Claude Junior, directeur exécutif et responsable de projets au sein de l’organisation, la coordonnatrice générale de la nouvelle structure, Madame Naline Latouche a dans ses propos de circonstance, souhaité  la bienvenue aux différents participants.

Cette cérémonie de lancement a été l’occasion pour les responsables de la nouvelle organisation d’offrir au public et aux membres de l’organisation en particulier, présents pour la circonstance, un ensemble de conférences  touchant des thématiques liées aux différentes problématiques ayant à voir  aux  droits et au développement de la  femme.

Cette activité qui s’est déroulée sur toute une journée a réuni les conférenciers suivants :

Mademoiselle Rose Gaëlle Gerve, économiste et spécialiste en entrepreneuriat féminin. Elle intervenait sur les enjeux de l’entrepreneuriat féminin en Haïti. Dans sa présentation, la jeune économiste a mis l’accent sur les différents types d’entreprises et les nombreuses sources de financement disponibles dans le pays. Mademoiselle Rose Gaelle en a aussi profité pour faire une présentation sommaire du secteur financier haïtien composé  des banques commerciales, de coopératives, de microcrédits et des sociétés de financement et de développement.

La deuxième présentation a été l’œuvre de l’expérimentée Madame Gina Georges, l’une des pionnières du mouvement féministe en Haïti, à coté  de Madame Magalie Marcelin et de Myriam Merlet décédées toutes les deux pendant le tremblement de terre de 2010.

L’intervention de Madame Georges a été axée sur les 20 ans d’expériences de l’unique organisation de femmes du secteur syndical haïtien en l’occurrence le Réseau National des Femmes Syndiquées.

Madame Georges , après avoir  passé en revue le mouvement féministe haïtien durant les vingt dernières années, a mis en évidence les différentes difficultés qui attendent les responsables de la nouvelle organisation dont la docteure Fils –Aimé Miranise est la secrétaire générale.

Madame Gina dont l’organisation a réalisé plus d’une dizaine de projets communautaires dont le centre de formation professionnelle Magalie Marcelin et Myriam Merlet sis à Delmas 35, a dans le temps représenté le secteur syndical haïtien dans plusieurs assises internationales sur la liberté syndicale  en Allemagne, en Finlande, au Brésil et en Costa-Rica.

La dernière intervention a été l’œuvre du PDG de Arcadins Multimédias, le professeur de sociologie du tourisme de l’UEH, monsieur Claude Junior Emile. Il a présenté en tant que directeur exécutif de l’organisation, la structure organisationnelle de l’organisation et sa vision pour les deux prochaines années.

Cette journée qui a été une véritable réussite, a reçu le support de nombreuses institutions et de personnalités de la cote des Arcadins et de la zone métropolitaine de Port-au-Prince.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :