L’Argentine et le monde pleurent la disparition du « El Pibe de Oro »

Par Claude Junior EMILE

La nouvelle du décès de celui qu’on (surtout chez les jeunes) considère comme étant le meilleur joueur de l’histoire du football, Diego Armando Maradona, a plongé dans la consternation le monde entier. D’autant plus que le champion du monde n’avait que seulement soixante ans.

La mort ce mercredi 25 novembre 2020 de Diego Maradona à la suite d’une opération chirurgicale au niveau du crâne, a provoqué une chaine de réactions de la part des plus hautes instances du football international et des personnalités les plus connues du monde.

Le président de l’Argentine , Alberto Fernandes ,la première personnalité politique à se prononcer sur ce décès désormais prématuré, a remercié Diego d’avoir existé tout en rappelant qu’il a été le plus grand de tous et qu’il va les  manquer tous pendant toute la  vie, en faisant référence au peuple argentin et de nombreux fans du ballon rond éparpillés à travers le monde entier.

La Fédération Argentine de Football, des anciens clubs où Diego a évolué dans le temps comme Naples et le FC Barcelone, des anciens internationaux formant la génération du  Pibe del Oro, comme l’anglais Gary Lineker, ont tous exprimé  leur chagrin après le départ de cette légende du football mondial.

Dans un autre registre, il faut noter que ce décès un peu inattendu, car l’opération chirurgicale  ayant été un succès,a basculé  tout le peuple argentin dans la tristesse. Quelques heures seulement, après que la nouvelle a parcouru le monde, de nombreux argentins ont descendu dans les rues de Buenos Aires pour exprimer leur chagrin à celui qu’ils ont adulé  pendant tout son vivant. Aux environ de six heures a.m ce jeudi 26 novembre 2020, des centaines de compatriotes argentins, commençaient à faire la queue sur l’Avenida de Mayo pour prendre place aux cotés  de la dépouille du héros de la patrie. Tout ceci, dans une ambiance faite de bousculades, de heurts dont la police n’a pas pris du temps pour contrôler.

Il faut noter que le cercueil de Diego, recouvert du drapeau national argentin et de deux maillots floqués du numéro 10, a été déposé au cœur de la Casa Rosada, le palais national de la nation sud-américaine. C’est dans cet endroit hautement symbolique que d’illustres anciens joueurs de la sélection nationale argentine et des proches du défunt se sont rendus pour rendre un dernier hommage à celui que Fidel Castro surnommait le Che du Sport, en hommage bien sûr à ses positions anti impérialistes qui plaisaient tellement au  « Comandante »

Si controversée qu’ayant été la vie de Diego, son départ un peu prématuré   a eu l’effet  tout de même  de rassembler  tout le monde y compris ceux avec qui, il n’a jamais été en  très bon terme lors de son vivant



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :