Ariel Henry choisit 9 membres pour conduire les négociations avec Montana Pen et alliés 

Par Naldo Jean

Le chef du gouvernement Ariel Henry a fait choix de 9 membres de l’accord du 11 septembre pour conduire les négociations avec Montana Pen et alliés. Edmonde Supplice Beauzile, André Michel, Marjorie Michel,  Louis Gerald Gilles et Josué Pierre-Louis figurent dans cette liste qui a été acheminée par correspondance à Montana Pen et alliés, le 24 juin dernier.

L’accord politique pour une gouvernance apaisée et efficace de la période intérimaire et l’accord de Montana Pen et alliés ont enfin repris contact. Le chef du gouvernement a fait le choix de 9 membres pour conduire les négociations avec ledit accord.

 
« La façon la plus pragmatique pour arriver à une entente est d’entamer sans condition, des discussions sérieuses et approfondies sur les questions essentielles sur lesquelles il existe déjà des convergences de vue. Il n’est pas nécessaire d’être en accord à 100% sur toutes les questions et sur tous les détails, pour décider d’avancer ensemble. Un pourcentage plus faible peut constituer une base suffisante pour des actions communes dans l’intérêt national », peut-on lire dans la correspondance.

Le premier ministre dit croire que « la complexité de la situation de notre pays et les urgences auxquelles nous sommes confrontées, nous commandent de faire preuve d’abnégation et de mettre nos égos de côté ».
 
En vue de reprendre le dialogue et conduire les négociations avec l’accord de Montana Pen et alliés, Ariel Henry a fait choix de : Edmonde Supplice Beauzile, André Michel, Marjorie Michel, Emile Herard Charles, Genard Joseph, Domingue Orgella, Louis Gerard Gilles, Alix Richard et Josué Pierre Louis.

L’occupant de la primature soutient que ces noms ont été choisis dans un souci d’inclusion de tous les segments de notre société. « Si vous adhérez à la démarche, nous pourrions fixer rapidement une date pour une première rencontre », a écrit le neuro-chirurgien.

 
Cette correspondance intervient après plus d’un mois de calme plat entre le Premier ministre et les membres de l’accord de Montana. Leur dernière rencontre remonte au 15 mai quand Ariel Henry s’est rendu à deux reprises chez Magali Comeau Denis pour un tête-à-tête. Les deux parties n’arrivaient malheureusement pas à se mettre d’accord sur les modalités des négociations politiques.



Catégories :Santé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :