Serena Williams annonce qu’elle va bientôt prendre sa retraite

Par Naldo Jean

Dans Vogue et sur Instagram, Serena Williams a annoncé hier mardi qu’elle va très prochainement prendre sa retraite. Si l’Américaine ne donne pas de date précise, tout laisse à penser qu’elle s’arrêtera après l’US Open.

Serena Williams va bientôt mettre un terme à sa carrière de tenniswoman. « Il y a un temps dans la vie où il faut décider de prendre une nouvelle route. C’est un moment toujours difficile quand on aime tellement ce qu’on fait. Et Dieu que j’aime le tennis. Mais maintenant le compte à rebours est enclenché » concernant la retraite, a expliqué sur Instagram et dans Vogue l’Américaine de 40 ans, détentrice de 23 titres en Grand Chelem. Elle dit vouloir « se concentrer sur son rôle de maman, ses objectifs sur le plan spirituel pour découvrir une nouvelle mais tout aussi passionnante Serena ».

Si elle ne donne pas de date précise, tout laisse à penser qu’elle pourrait s’arrêter après l’US Open (29 août – 11 septembre). « Je suis déchirée : je ne veux pas que ça se termine, et en même temps je suis prête pour la suite. C’est la fin d’une histoire qui a démarré à Compton, en Californie, avec une petite fille noire qui voulait simplement jouer au tennis », raconte Serena Williams dans l’article publié par le magazine Vogue sur son site.

« Il n’y a aucun bonheur pour moi là-dedans, poursuit-elle. C’est une grande douleur. C’est la chose la plus difficile que je pouvais imaginer. Je déteste ça. Je déteste être à la croisée des chemins. J’aimerais que ce soit facile, mais ça ne l’est pas. Ce sport m’a tant donné. J’adore gagner. J’adore me battre. J’adore faire le spectacle. Quand j’en parle (de la fin), je pleure. Mais aujourd’hui, si je dois choisir entre construire mon CV tennis et construire ma famille, je choisis ma famille. »

L’ex-n° 1 mondiale revient également sur sa quête d’un 24e titre du Grand Chelem. « J’ai eu des occasions après avoir accouché (le 1er septembre 2017 de sa fille Olympia). Je suis passé d’une césarienne et d’une seconde embolie pulmonaire à une finale de Majeur (quatre en réalité : Wimbledon et US Open en 2018 et en 2019), rappelle-t-elle. J’ai joué alors que je donnais encore le sein. J’ai joué en dépression post-natale. »

Actuellement en lice à Toronto, la cadette des soeurs Williams a gagné lundi son premier match depuis 430 jours face à Nuria Parrizas Diaz. Celle qui n’a même plus de classement doit affronter mercredi au 2e tour la Suissesse Belinda Bencic ou la Tchèque Tereza Martincova. Avec en ligne de mire à la fin du mois l’US Open, donc. « Malheureusement je n’étais pas prête pour gagner Wimbledon cette année », confesse-t-elle. À Londres, elle avait chuté d’entrée face à la Française Harmony Tan. « Et je ne sais pas si je serai prête à gagner à New York, avoue-t-elle. Mais je vais essayer. Et les tournois de préparation vont être amusants. » Et sûrement riche en émotions.



Catégories :Sport

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :