Après Nancy Pelosi, une délégation du Congrès américain atterrit à Taïwan

Par Naldo Jean

Des parlementaires américains sont arrivés dimanche à Taïwan où ils doivent rencontrer la présidente Tsai Ing-wen et le ministre des Affaires étrangères Joseph Wu. Pékin, déjà échaudé par la précédente visite de la patronne de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, a réagi en réclamant à Washington de « cesser de jouer avec le feu ».

Une délégation du Congrès américain est arrivée dimanche 14 août à Taïwan, peu après de vastes manœuvres militaires chinoises autour de l’île déclenchées par la visite de la présidente de la Chambre américaine des représentants. Cette visite de cinq personnes, qui n’était pas annoncée, doit durer jusqu’à lundi, selon l’Institut américain à Taïwan, ambassade de facto des États-Unis dans l’île.

La Chine a répondu avec colère à cette visite également. L’agence officielle Xinhua a publié un commentaire avec pour titre : « Les politiciens américains devraient cesser de jouer avec le feu sur la question de Taïwan »

Arcadins Multimedia vous apporte le monde!

La visite survient quelques jours après la fin des manœuvres militaires les plus importantes jamais réalisées par Pékin autour de Taïwan, en riposte à une visite de la présidente de la Chambre américaine des représentants, Nancy Pelosi, qui avait rendu la Chine furieuse.

Taipei a accusé la Chine d’avoir pris prétexte de la visite de Nancy Pelosi pour s’entraîner à une invasion. En réponse, les États-Unis ont réaffirmé leur engagement dans la région.

Les parlementaires américains, un sénateur et quatre représentants, des démocrates et un républicain vont notamment rencontrer la présidente Tsai Ing-wen et le ministre des Affaires étrangères, Joseph Wu, selon le ministère taïwanais des Affaires étrangères. Ils discuteront « des relations entre les États-Unis et Taïwan, des questions de sécurité régionale, de commerce et d’investissement, du changement climatique », a indiqué l’Institut américain dans un communiqué.

Les membres de la délégation sont le sénateur du Massachussets, Ed Markey, et les représentants Alan Lowenthal (Californie, démocrate), John Garamendi (Californie, démocrate), Don Beyer (Virginie, démocrate) et Aumua Amata Coleman Radewagen (Samoa, républicaine).

Dans un communiqué publié le 8 août 2022, le gouvernement haïtien, via le ministère des affaires étrangères, a exprimé sa vive préoccupation par la récente montée de tension observée dans le détroit de Taïwan en raison des manoeuvres militaires sans précédent réalisées par les forces armées de la République populaire de Chine.

Selon le MAE, cette situation de tension appuyée par une menace d’usage réel de la force est potentiellement dangereuse et risque de compromettre la paix et la sécurité non seulement dans l’aire du détroit de Taïwan mais encore dans toute la région indo-pacifique.

Le gouvernement à travers ledit communiqué dit avoir considéré le conflit Pékin-Taïwan comme un conflit qui doit être résolu par un dialogue franc et ouvert entre les deux parties. Ce, conformément aux règles du droit international et aux principes énoncés dans la charte des Nations Unies.

« Dans un monde déjà en proie à d’innombrables défis, la communauté internationale doit tout faire pour éviter une crise dans le Sud-Est asiatique », avait conclut le communiqué du MAE.



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :