En six mois,plus de 57 000 migrants haïtiens déportés de la R.D

Par Naldo Jean

57 764 haïtiens se trouvant sur le sol dominicain de manière irrégulière ont été rapatriés entre janvier et juillet 2022, selon les chiffres communiqués par la direction générale des migrations de la République dominicaine (DGM). Ce nombre accuse une augmentation 23% par rapport à l’année précédente, a précisé la DGM.

Entre janvier et juillet 2022, la République Dominicaine a expulsé plus de 57 000 haïtiens, selon les données de la Direction Générale des Migrations (DGM). L’institution a rapatrié 57 764 haïtiens pour séjour irrégulier au pays.

Cela représente une augmentation de 23% par rapport à l’année précédant la pandémie de COVID-19, qui a affecté le fonctionnement normal d’institutions telles que la Direction générale des migrations, en charge des rapatriements, en raison des restrictions gouvernementales, rapporte Diario Libre dans un article.

Les mois avec les records les plus élevés d’ expulsions cette année sont juin avec 9 176 , suivi de juillet avec 9 170. En mars il y en avait 8 466 et en mai il y en avait 8 407 . Les autres postes sont occupés, par ordre de quantité, en février avec 7 940, avril avec 7 447 déportations et janvier avec 7 158. Les déportations d’Haïtiens ont représenté 99,93% des 57 807 qui ont eu lieu de janvier à juillet de cette année.

Les Haïtiens représentent la plus grande population migrante en République Dominicaine, soit 87% des immigrés, selon la Deuxième Enquête Nationale sur les Immigrants (ENI).

Après la qualification de la maladie du coronavirus de pandémie par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) , le 11 mars 2020, l’augmentation des déportations que connaissait le pays a été stoppée.

En janvier 2020, il y avait 8 085 Haïtiens rapatriés, 8 285 en février et 3 358 en mars de la même année, mois au cours duquel des restrictions ont été établies dans le pays par le gouvernement, qui cherchait à arrêter la propagation du COVID-19.

En avril, sept Haïtiens ont été déportés et aucun rapatriement n’a été enregistré pour les mois de mai, juin et juillet de cette année pandémique. Toutefois des migrants haïtiens étaient retournés volontairement dans leur pays en raison de la situation.



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :