Vague de reactions dans le monde après le décès de la reine Elisabeth II

Par Naldo Jean

La reine d’Angleterre Elisabeth II est morte ce jeudi 8 septembre 2022, à l’âge de 96 ans, dans sa résidence de Balmoral en Écosse. Monarque de quinze nations et cheffe du Commonwealth, Elizabeth II a régné pendant sept décennies. Le drapeau britannique a été mis en berne au palais de Buckingham et les hommages affluent du monde entier. Son fils Charles III lui substitue automatiquement.

C’est un véritable choc pour le monde entier. La Reine est partie pour l’au-delà après avoir intronisé plus de 15 premiers ministres. Elle met un terme au règne le plus long, mais non le moins dynamique de l’histoire britannique. Elizabeth II a su moderniser la couronne et assurer la relève, laissant à ses héritiers une monarchie plus vivante que jamais.

Pluie d’hommages

Les hommages en Haïti comme dans le monde entier ont commencé à affluer dès l’annonce du décès. Le Premier ministre Ariel Henry a salué une Reine « qui aura marqué profondément l’histoire du Royaume-Uni, de l’Europe et du monde entier ».

Le président français Emmanuel Macron a salué « une amie de la France, une reine de cœur » ayant « marqué à jamais son pays et son siècle ». Le Secrétaire Général de l’ONU, Antonio Guterres, a souligné « la grâce, la dignité et le dévouement » d’Elizabeth II, qui a été une « présence rassurante pendant des décennies de changements de grande ampleur ». De son côté, le président américain Joe Biden a salué « une femme d’État d’une dignité et d’une constance incomparables ».

« Le destin »

Elle n’était pourtant pas destinée au trône, n’étant que troisième dans l’ordre de succession. Ce n’est qu’en décembre 1936, qu’elle devient, à l’âge de 10 ans, l’héritière présomptive du royaume. Son père, Albert, vient d’être couronné sous le nom de George VI après que le frère de ce dernier, Édouard VIII, a renoncé au trône pour épouser sa maîtresse, l’Américaine Wallis Simpson, deux fois divorcée. Le 6 février 1952, elle a été intronisée lorsque le roi George VI succombe à une thrombose.

Au cours d’un long règne où elle voit se succéder quinze Premiers ministres britanniques différents, elle effectue de nombreuses visites historiques et supervise plusieurs changements constitutionnels dans ses royaumes, comme la dévolution du pouvoir au Royaume-Uni et le rapatriement de la Constitution du Canada.

Elle connaît également des moments difficiles, notamment l’assassinat de l’oncle et mentor du prince Philip, Lord Mountbatten, en 1979, les séparations et le divorce de trois de ses enfants en 1992 (année qu’elle qualifie d’annus horribilis), la mort de sa belle-fille, Diana Spencer, en 1997, les morts presque simultanées de sa sœur et de sa mère en 2002, ainsi que la mort de son époux en 2021 après plus de 73 ans de mariage.

En 2022, elle devient le premier monarque de l’histoire du Royaume-Uni à célébrer son jubilé de platine, qui marque le 70e anniversaire de son accession au trône. Elle devient alors la deuxième des monarques de l’ère moderne ayant eu le règne le plus long, derrière le roi de France Louis XIV.

« Opération licorne »

Puisque la reine Elisabeth II est décédée dans sa résidence d’été à Balmoral en Ecosse, c’est une autre procédure, l’« Operation Unicorn » (Opération licorne), qui va être suivie dans les jours à venir. Celle-ci prévoit notamment que la dépouille de la reine soit transportée d’Aberdeen à Edimbourg puis au palais de Holyrood à Edimbourg avant de rejoindre la Cathédrale Saint-Gilles.

La deuxième journée sera essentiellement consacrée à l’accession du prince Charles au titre de roi. À 10 heures (heure anglaise), celui-ci doit être proclamé roi lors d’un conseil organisé au palais Saint James. Le Parlement se réunira pour se mettre d’accord sur un message de condoléances et toutes leurs réunions seront suspendues pendant 10 jours.

Dans la matinée du troisième jour, le roi Charles recevra la motion de condoléances à Westminster Hall et s’adressera au parlement, à Westminster Hall. Le 4e jour, auront lieu les répétitions de l’opération Lion, soit la procession du cercueil depuis Buckingham jusqu’au palais de Westminster. Dix jours après la mort de la reine, des funérailles nationales auront lieu à l’abbaye de Westminster. Il y a aura à cette occasion, deux minutes de silence à travers le pays à midi.

À la fin de la cérémonie, la dépouille de la monarque sera transportée sur la voiture utilisée lors de l’enterrement de son père, George VI, en 1952. Un dernier trajet jusqu’à sa sépulture, au château de Windsor, aux côtés du prince Philip, avec qui elle reposera pour l’éternité.



Catégories :SOCIÉTÉ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :