Ariel Henry crache sur les revendications populaires en qualifiant les manifestants de bandits

Joame Baptisné

Huit jours après avoir engendré un chaos, le Premier ministre sort de son mutisme. À l’occasion d’une adresse à la nation ce dimanche 18 septembre 2022, le titulaire de la Primature a invité la population à garder son calme tout en promettant une énième fois des solutions aux maux qui rongent le pays.

Le Chef du gouvernement dit déplorer les récents évènements qui ont conduit à des scènes de pillage et de vandalisme dans tout le pays. Il s’est également solidarisé avec les différentes personnalités victimes de la colère populaire.

Le PM Ariel Henry a condamné rigoureusement les actes de vandalisme perpétrés un peu partout dans le pays.

Si pour plus d’un l’augmentation des prix des produits pétroliers est à la base des mobilisations populaires, Ariel Henry rejette cette idée d’un revers de main.
Il pense que ces mouvements sont alimentés par des mains politiques voulant faire obstacle au plan du gouvernement.

Le Chef du gouvernement a souligné que les manifestations qui ont bouleversé le pays au cours de la semaine étaient infiltrées par des individus armés jusqu’au cou. Il promet de tout faire pour lutter contre l’insécurité ; mieux contrôler les ports pour combattre le trafic d’armes et de munitions.

Le Premier ministre prône un halte-là tout en dénonçant certains individus profitant de la misère abjecte de la population pour l’utiliser à des fins personnels et défendre des intérêts mesquins.

Le neurochirurgien croit mordicus que l’unité et le dialogue sont les seules alternatives qui s’imposent pour sortir le pays de du bourbier dans lequel il patauge.

Le chef de l’exécutif monocéphale annonce que des dispositions sont déjà prises pour un retour à la normalité; notamment débloquer les axes routiers. Il assure que le carburant est disponible en quantité suffisante pour alimenter toutes les stations-services et mettre fin à la pénurie du carburant.

Ariel Henry confirme que le 3 Octobre est maintenu pour la rentrée des classes.

Dans la foulée, le locataire de la Primature a promis des programmes d’apaisement social pour les plus vulnérables, augmenter la production nationale, mettre sur pied des restaurants communautaires, créer des emplois, augmenter le salaire minimum. Il réitère son appel au dialogue avec les différents secteurs de la vie nationale pour une solution pacifique et durable à cette crise qui a déjà trop duré.



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :