Le parquet de P-au-P veut -il freiner le mouvement anti-Ariel en écrivant à la PNH?

Par Naldo Jean

Par le biais d’une correspondance adressée à l’attention du directeur départemental de la Police Nationale d’Haïti (Ouest 1) hier samedi, le commissaire du gouvernement près du tribunal de première instance de Port-au-Prince requiert un rapport de la PNH sur les scènes de pillage et de vandalisme constatées à Port-au-Prince.

Le parquet de Port-au-Prince hausse le ton. Ce rapport exigé par le commissaire du gouvernement Jacques Lafont concerne les manifestations du 9 au 16 septembre 2022. Celui-ci doit comporter des informations sur les dégâts enregistrés et les auteurs identifiés dans la juridiction de Port-au-Prince.

Il y a deux jours, le gouvernement par le biais du ministre de la justice et de la sécurité publique Berto Dorcé a menacé de sévir contre les auteurs des actes de pillage, de vandalisme et de violences perpétrés dans des institutions privées, publiques et internationales en les déférant par devant la justice. Le parquet de Port-au-Prince passe à l’action.

Entre-temps, hier samedi, des scènes de pillage ont encore été constatées à Saint-Marc. Si dans la capitale un calme apparent se fait sentir ce dimanche, les prises de position dans la presse ne présagent rien de bon pour les jours à venir.



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :