Les derniers citoyens Turcs enlevés ont été libérés

Par Naldo Jean

Les 5 derniers otages turcs enlevés au début du mois de mai par le gang 400 mawozo, ont été libérés, selon l’agence France Presse citant une source qui s’est gardée de fournir de plus amples informations sur les conditions de libération des citoyens turcs. Ces otages étaient âgés de 20 à 26 ans.

Membres d’une association éducative et religieuse, ces Turcs étaient retenus en otage début mai par le gang 400 Mawozo, alors qu’ils venaient d’entrer en Haïti à bord d’un bus avec sept autres personnes. Cinq citoyens turcs, encore otages d’un gang haïtien ont été libérés mardi, a annoncé ce mercredi une source proche du dossier, révèle AFP.

Les conditions de libération n’ont pas été dévoilées mais les jeunes turcs , âgés de 20 à 26 ans, sont en bonne condition physique, selon la source citée par AFP.

Il y a une dizaine de jours, trois jeunes femmes turques qui voyageaient avec eux avaient, elles, été relâchées par leurs ravisseurs « parce qu’elles étaient malades », avait alors indiqué Michaelle Durandis, représentante de la compagnie d’autobus Metro.

Ces huit citoyens turcs sont tous membres d’une association éducative et religieuse présente en Haïti depuis 2019 et qui fournit des cours de langues et d’enseignement religieux musulman, selon son site Internet.

L’insécurité qui sévit en Haïti est de plus en plus grandissante voire inquiétante. Les forces de l’ordre haïtiennes peinent à endiguer la mainmise des gangs sur la capitale et le pays : pour le seul mois de mai, au moins 200 enlèvements ont été recensés par l’ONU, des crimes très majoritairement commis à Port-au-Prince.

Ce mercredi, le responsable de la circulation au niveau de la Croix-des-Bouquets, l’inspecteur Divisionnaire Robert Médard a été assassiné par des individus armés, à Marassa.

Il a été exécuté au moment où les bandits tentaient de kidnapper le propriétaire d’une station de service au niveau de la zone. Ils ont fait feu sur l’Inspecteur qui se trouvait au mauvais lieu au mauvais moment.

Entre-temps, le gouvernement perd le contrôle de Martissant qui, depuis plus d’un an, représente la Vallée de l’ombre de la mort. Un carrefour à éviter. Une limite à ne pas franchir



Catégories :ACTUALITÉS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :